Maillot Ben Arfa PSG 2016 - 2017

Nike

  • Maillot Ben Arfa PSG 2016 - 2017
  • Maillot Ben Arfa PSG 2016 - 2017

99,90 €

Plus que 1 produit en stock

Guide des tailles

livraison 24h gratuite dès 50€

Toutes vos transactions sont 100% sécurisées

Livraison offerte à partir de 50€ d'achats

30 jours pour échanger vos produits

À votre écoute au 01 86 95 32 43 de 11h à 18h ou par email

776929-410psgba21

Guide des tailles


Descriptif

Il était annoncé  au FC Séville, de retour dans son premier club pro Lyon, c'est finalement au Paris Saint-Germain que s'est engagé Hatem Ben Arfa où il portera un maillot floqué du numéro 21, comme un certain Ronaldinho auparavant dans le club de la capitale...

 

Ben arfa aurait pu choisir de porter le numéro 10, laissé libre suite au départ de Zlatan Ibrahimovic, il a préféré de pas se mettre de pression supplémentaire en arborant un chiffre moins symbolique. 

 

Le flocage du maillot de Ben Arfa au PSG est officiel, avec le lettrage utilisié lors des rencontres de Ligue 1, à la base du 21 apparrait dans chacun des chiffres le logo de la LFP, la ligue de football professionnelle et le sponsor Oredoo.

Admiré, décrié, apprécié, redouté, envié… Hatem Ben Arfa n'a pas son pareil dans la planète football. Génie à l'éclosion tardive, feu de paille, futur star, prétendant au Ballon d'or… les éloges et les superlatifs ne manquent jamais, mais toujours avec cette teinte de scepticisme conséquente d'une carrière tortueuse et mouvementée. Si sa grave blessure au tibia-péroné contractée le 3 octobre 2010 mettra un terme à une saison à peine débutée, le jeune prodige a toujours laissé la même trace partout où il a foulé les terrains. Celle d'un joueur au talent phénoménal, doté d'un dribble inné, d'une capacité à faire la différence à lui tout seul, comme très peu savent faire. Mais aussi celle d'un coéquipier rebelle, individualiste, renfermé et refusant constamment la critique. Des années après ses premiers déboires à l'INF Clairefontaine, l'homme se veut plus mûr, réfléchi et lucide quant à son savoir-être. Si sa récente « mise au placard » par Unai Emery prend des airs de déjà-vu, le standing de l'équipe dans laquelle il évolue allié à sa nouvelle maturité devraient sûrement (enfin ?) empêcher l'histoire de se répéter...

Une promotion précoce

Né le 7 mars 1987 à Clamart, Hatem Ben Arfa touche ses premiers ballons dans le salon de ses parents. Après avoir fait ses gammes au quartier des Aviateurs de Châtenay-Malabry, il s'inscrit à 6 ans dans le club de sa deuxième ville. Après avoir foulé les terrains de l'US Montrouge, de l'AC Boulogne-Billancourt et du FC Versailles, il intègre le prestigieux centre de formation de l'INF Clairefontaine, sur les conseils de Michel Ouazine, son voisin et mentor de toujours. Il y retrouve les plus grandes stars du football français, comme Thierry Henry et Nicolas Anelka. Il sera le seul à avoir été surclassé. Il sera aussi le seul joueur fraîchement sorti d'un centre de formation à recevoir une mirobolante prime à la signature de 150 000 euros de la part de son premier club professionnel : l'Olympique Lyonnais.

Des atermoiements préjudiciables en début de carrière

Si le caractère de Ben Arfa a pu freiner sa progression et limiter son intégration dans un collectif, il en a toujours été de même, que ce soit à Clairefontaine, à Lyon ou à Marseille, qu'il rejoindra en 2008. En conflit permanent avec ses entraîneurs, qui lui reprochent son individualisme et son impulsivité, il doit se contenter de bouts de match. Aussi, Hatem n'est jamais aussi bon que lorsqu'il rentre en jeu et se retrouve sous le feu des projecteurs. Le nouvel entrant crève systématiquement l'écran, comme contre Rennes le 5 mai 2010. À la fin de la saison, son départ pour Newcastle et la Premier League peut enfin lui permettre de faire décoller sa carrière, dans un environnement où le management est plus adapté à sa personnalité.

La Premier League pour un nouvel élan

Alors que le prodige fait ses premiers pas dans son nouveau club d'outre-Manche et inscrit un but d'anthologie dès la 5è journée face à Everton (qui donnera la victoire à son équipe), il est victime deux semaines plus tard d'un tacle assassin l'envoyant à l'infirmerie pour le restant de la saison. Comble de malchance ou cache-misère ? Dans tous les cas, bis repetita lors de son retour de blessure. Les dirigeants de Newcastle l'envoient en prêt à Hull City dès la saison suivante. Peu utilisé, Ben Arfa rejoint Nice en janvier 2015. Cependant, le règlement de la FIFA interdisant à un joueur de jouer en match officiel dans trois clubs différents au cours d'une même saison, les supporters niçois auront le désespoir de ne pas voir le maillot Ben Arfa avant le prochain championnat...

Nice : enfin le bout du tunnel

Finalement confirmé à l'OGCN pour la saison 2015-2016, Ben Arfa va éblouir la Ligue 1 de son génie, avec des buts plus spectaculaires les uns que les autres (notamment face à Bordeaux et Saint-Étienne). Le chouchou de l'Allianz Riviera inscrira même un triplé le 10 avril 2016 face à Rennes. Une fois n'est pas coutume, son excellente entente avec son entraîneur Claude Puel lui vaudra une place de titulaire toute la saison. Recruté par le Paris-Saint-Germain pour deux ans le 1er juillet 2016, il pourra enfin exprimer son potentiel lors de la prestigieuse Ligue des Champions. Un retour au bercail qui doit lui être salutaire…

Maillot Ben Arfa

Pour faire honneur à l'Équipe, média qu'il affectionne particulièrement, Ben Arfa a choisi de porter le numéro 21, en référence au canal sur laquelle est diffusée la chaîne officielle du journal. Les fans du joueur pourront ainsi trouver dans cette sélection le maillot du PSG avec le non de Ben Arfa et son numéro floqués au dos.

Ils pourront également trouver le survêtement du PSG porté par les joueurs.

Saison16/17
MarqueNike
ClubPSG
Sexe/ÂgeHomme
GammeMaillot