Survetement LOSC & Veste & Pantalon Lille

3 produits

Tri par prix :

Le survêtement du LOSC

La valeur n'attend pas le nombre des années. Le club de football de Lille en est un bel exemple. Ce n'est certes pas l'une des plus anciennes équipes hexagonales, sa création date de 1944, mais son palmarès est l'un des plus brillants avec 3 Championnats et 6 Coupes de France à son actif. Mais comme dans l'histoire de nombreux clubs, les saisons se suivent et ne se ressemblent pas.

Pourtant, tout avait bien commencé. Fusion de l'Olympique lillois crée en 1902 et du Sporting Club fivois fondé en 1901, le LOSC Lille est assurément l'un des meilleurs clubs de l'après-guerre. De 1944 à 1954, l'équipe entrainée par André Cheuva enchaîne exploits et succès. Les joueurs portant le survêtement LOSC remportent ainsi 5 Coupes de France en 1946, 1947, 1948, 1953 et 1955, et termine leader du Championnat de première division en 1946 et 1954. L'attaquant Jean Baratte, est alors consacré à deux reprises comme meilleur buteur du championnat. Il demeure le meilleur buteur du LOSC avec 218 buts inscrits, dont 167 en Division 1.

Des Dogues de légende

Durant cette décennie, les joueurs, portant le maillot au scapulaire rouge et au blason orné d'une fleur de lys, établiront quelques records tels qu'un 10-1 à domicile face à l'AS Béziers ou un 0-6 dans l'arène du RC Strasbourg. Si l'attaque brille, la défense n'est pas en reste. Face à leur hargne et à leur engagement, les joueurs lillois se voient affublé d'un surnom qui restera : les Dogues.

Au fil du temps, le logo du club évoluera en prenant en compte cette appellation. Aujourd'hui, ce logo que l'on retrouve sur le survêtement LOSC associe avec subtilité la fleur de lys historique au dogue. C'est ce dernier que tu retrouveras sur les survêtements disponibles dans la boutique de foot.fr dédiée au club lillois.

Entre 1955 et 2002, le LOSC connait quelques succès et de nombreux déboires. L'équipe navigue entre l'élite et la Division 2. De graves difficultés financières l'obligent à abandonner son statut professionnel l'été 1969. Le club se retrouve alors en Division Nationale. Aidé par la municipalité et un comité de soutien créé autour de quelques personnalités telles que Guy Lux et Annie Cordy, les Dogues remontent la pente. Il faudra attendre une évolution des statuts du LOSC en 1980 pour que le club entre dans une nouvelle ère.

Une équipe tournée vers l'Europe

Avec l'arrivée de l'entraineur Valid Haliohdzic en 1998, l'équipe survole la Division 2 et termine avec 16 points d'avance sur le second. Sa promotion en D1 ne passe pas inaperçue ! Meilleure défense durant la saison 2000-2001, le LOSC s'ouvre les portes de la compétition européenne en terminant 3è. Sans parvenir dans le dernier carré, les Lillois enflamment par leurs résultats les supporters au stade Grimonprez-Jooris.

""Coach Vahid"" cède sa place à Claude Puech en 2002. L'entraineur restera au manette jusqu'en 2008. Durant cette période, le LOSC retrouve le faste d'antan. Puel permet à de jeunes joueurs de trouver leurs marques. Parmi eux, citons le futur arrière de l'équipe de France Adil Rami, le milieu de terrain Yoahn Cabaye, ou le défenseur Mathieu Debuchy. Ce renouveau se concrétise avec le premier et seul titre européen gagné à ce jour, la coupe Intertoto en 2004. Durant cette période, le défenseur arrière gauche Grégory Tafforeau, capitaine entre 2006 et 2008, va se distinguer en devenant le joueur le plus capé du LOSC en coupes d'Europe UEFA, avec 42 matchs au compteur.

En 2008, l'effectif tourne. L'ancien joueur Rudy Garcia entraine les Dogues. Sous son impulsion, l'équipe enchaine les résultats. L'ailier gauche belge Eden Hazard issu du centre de formation, survole de sa classe le championnat. Qu'il porte le maillot du LOSC ou le survêtement, il devient l'idole des supporters sur le terrain et durant les entrainements. Le travail paie et en 2011, l'équipe lilloise réitère l'exploit de 1946 en remportant le doublé, coupe et championnat.